Clara Polistena awarded the prize “Noureddine Harrami” for best MIM thesis

Clara Polistena awarded the prize “Noureddine Harrami” for best MIM thesis

Le jury d’attribution du Prix “Noureddine Harrami” a décidé d’attribuer cette distinction à Clara Polistena pour son mémoire:

“Un déclassement par migration des étudiants subsahariens dans les centres d’appels marocains”

Le mémoire a été construit à partir d’une enquête engagée sous la direction du professeur Khalid Mouna (Meknes) lors du Complementary training. Il a ensuite été dirigé conjointement par Eric Soriano (Montpellier) et Mehdi Alioua (SciencePo Rabat). Il est donc le produit d’une collaboration inter-méditerranéenne que Clara Polistena a su faire fructifié par l’écriture d’un solide recherche écrite en français. À partir d’une trentaine d’entretiens, elle analyse la trajectoire de jeunes migrants subsahariens dans le Maroc contemporain et les formes de déclassement qu’ils expérimentent progressivement en se trouvant comme contraint à travailler dans les Centres d’appel téléphonique. Ce travail est également la fruit d’une ethnographie et du traitement de plusieurs centaines de questionnaires distribués à la sortie de plusieurs établissements qui livre un aperçu convaincant des conditions de travail de ces migrants. Plusieurs passages montrent ainsi l’importance de cette activité, officielle ou officieuse, dans lie devenir de ces migrants et les distorsions associées au fonctionnement du marché du travail et de ses discriminations. Le mémoire permet également de comprendre les effets des formes d’internationalisation de l’enseignement supérieur.

Félicitations!